jeudi 10 juillet 2008

RWD : J'ai l'impression d'etre Alice au pays des merveilles

Extrait de mon journal de bord perso, Mars 2007.

Constat au mois de juillet 2008 : évolution évidente. problèmes récurrents. mais de l'évolution.

Comme quoi, je ne regrette jamais de consigner mes pensées...pour les relire ensuite et voir l'ampleur (petite ou grande) du travail accompli.

"Aujourd'hui a été une journée particulièrement difficile et stressante pour moi.

J'ai la délicate sensation de n'être pas à ma place, dans le sens où chaque action qui recquiere un peu de concentration et d'esprit d analyse me semble insurmontable. Un mont Everest à chaque projet.

Dans les réunions, les choses semblent si claires et couler de source entre les différents intervenants que je m'hasarde que peu de fois à emettre une question de pure compréhension.
Par exemple, la mise en place d'une FEC me semble insurmontable et incohérente. Je savais que les chiffres et moi, c'était pas une grande histoire d'amour.
Je découvre avec effroi que je peux rester une heure trente devant une FEC a me creuser les neurones. Pour en fait en ressortir : rien.

Même chose pour la rédaction des modules. Il faut en effet expliquer au client leur fonctionnement, leur mise en place.
Forte d'avoir trouvée dans les archives des bribes de projet, j'ai bêtement fait des copiers-collers en essayant de raccrocher tant bien que mal au projet les divers éléments. Sans comprendre la véritable logique de mise en place de chaque module, c'est un exploi !
En fait, je me rends compte que la mise en place de points réguliers avec les équipes (réunions de travail) ne sert qu'à une seule chose souvent : me faire perdre un temps précieux que je pourrais mettre ) à contribution pour comprendre les bases des différents problèmes.

Je m'explique : mettre en place un forum en utilisant une technologie opensource. On m'a parlé de php BB. Bien sur le temps me manquait et je n'ai pas pu chercher trop d'infos sur le net a ce sujet. On m'a balancé une phrase toute fait sur ce sujet. Que je me suis contentée de recopier dans ma proposition commerciale.
Une ligne.
Une toute petite ligne.

Et c'est la même chose pour l'ensemble des autres fonctions à développer.

La chose que je redoute maintenant ? Le retour de bâton.

J'ai appelé mon contact projet dans la boite de com. Pour bien faire mon travail de commerciale et voir que tout lui allait. J'ai bien vérifié les chiffres du budget pré-maché qu'il m'a finalement envoyé vers 16h45. Alors que je trimais depuis ce matin sur des FEC jamais finis...

Mais je pense avoir eu tort. Je n'ai pas pris assez de temps pour la relecture - les délais sont si courts. Je n'ai pas fait valider. A part envoyer toujours mes resp et équipe en copie.

En fait, j'ai l'impression d'etre Alice au pays des merveilles. Je suis tombée dans un grand trou : le monde de la SSII. Et je ne m'en sors pas."

Posté par shiraz75 à 22:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur RWD : J'ai l'impression d'etre Alice au pays des merveilles

    C'est une excellente idée que de garder une trace de tes (més)aventures passées. N'oublie cependant pas, jamais, d'être indulgente envers toi-même pour tout ce qui concerne le travail... S'investir est bien évidemment louable, nécessaire, mais gare aux sentiments d'incompétence ou de dévalorisation! Ce que tu vaux n'est pas inscrit dans des contrats, ne contrecarre en rien tes succés futurs...
    Je me permets d'être aussi péremptoire car je travaille dans un milieu très séduisant, l'édition, qui a le mérite d'être l'accomplissement d'une passion, mais dans lequel on ne manifeste son opinion (mauvaise) sur un collaborateur que lors des retours de bâton... Et me défoncer à longueur d'année pour mon job, tout en ayant à affronter ma vie de mère en rentrant du bureau (cuisine, ménage, logistique, courses, couches, jérémiades, bobos, câlins, bain... après 10h de travail acharné depuis l'aurore) ne compte jamais en cas de réussite! Mais devient forcément une source de blâme en cas d'échec.
    Il faut te laisser le temps d'ingurgiter les nouveautés, de naviguer dans bien des dédales, garder l'estime de toi pour avancer... Te laisser le droit à l'erreur, aussi... la vie professionnelle, comme tous les aspects de la vie, n'est pas linéaire.
    Enfin, bref, conclusion: vive les vacances!

    Posté par bridy, mardi 15 juillet 2008 à 14:08 | | Répondre
Nouveau commentaire