lundi 3 septembre 2007

Une bien jolie trace

Que me reste-il de mes lectures d'été ? De très jolis souvenirs du Japon...

Après avoir dévoré l'univers fétichiste d'Un Eté Japonais de Romain Slocombe, j'ai jeté mon dévolu sur La Trace, un roman de Richard Collasse.

latrace
Je n'avais jamais entendu parler de ce bouquin et j'avoue que seule la couverture - enigmatique -  et l'indication bien marketée "le premier roman du PDG de Chanel Japon" ont attiré mon regard ce samedi, début aout au Virgin des Champs Elysées.

Quelle découverte ! Une très belle écriture qui transporte le lecteur à la découverte d'un Japon authentique. Une belle histoire d'amour, un rythme présent/passé justement dosé. Un récit parfois torride mais qui sait à d'autres moments faire monter les larmes aux yeux.

A conseiller !

L'histoire :
De nos jours. Président d'une prestigieuse maison de luxe implantée au Japon, le narrateur, un Français d'une cinquantaine d'années, mène une vie en apparence sans histoires. Marié à une femme qu'il aime, il se passionne aussi pour la photographie. Un matin, sa secrétaire lui remet une lettre anonyme, écrite en japonais. Commence alors un travail de mémoire qui conduit notre homme à interroger son propre passé: son enfance en Afrique du Nord, sa découverte du Japon, dans les années 70, son ascension sociale et professionnelle dans un pays qui le fascine. Il y a aussi les zones d'ombre, entre remords et souvenirs refoulés, d'où refait surface un amour de jeunesse, une Japonaise que le narrateur a rencontrée lors de son premier voyage. Et si l'énigmatique auteur des lettres, c'était elle ?
Source : amazon.fr

Pour en savoir plus, Jipango le magazine du Japon à Paris a fait une petite interview de Richard Collasse. A voir en page 10 ici

Posté par shiraz75 à 23:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Une bien jolie trace

    Oui très réussi

    Oui ce livre m'a beaucoup plus. Tres émouvant. Assez facile et tres rythmé.

    Posté par Fabrice, vendredi 9 novembre 2007 à 19:49 | | Répondre
Nouveau commentaire