mardi 31 juillet 2007

C'est grave Docteur ?

partir
Je crois que ce post va en hérisser plus d'un. Je parle de mes connaissances très proches qui, je le sais, utilisent Netvibes et vont donc prendre connaissance de ce billet d'humeur quasi-instantanément.

Je m'explique.

Depuis ma recherche de nouveau boulot (c'est à dire il y a presque 1 an), mes débuts dans mon nouveau job (6 mois tout juste) et mon mariage (5 mois), j'étais en mode "pro-active", galvanisée par l'inconnu et par l'envie de réussir, de prouver - à d'autres mais surtout à moi-même  - certaines choses : je peux être indépendante, avoir un bon niveau de vie, mener mes projets à leur terme, me surpasser...

Or, mon tempéramment impatient et ma soif de nouveautés étant ce qu'ils sont, je suis, passez moi l'expression, "le cul entre 2 chaises".

Une envie irrépressible de changer de vie, d'endroit (de pays), de repères.

C'était sans compter sur ma propension à ne pas avoir confiance en moi - qui fait que je me projette, sans aucune autre issue que de faire tourner mes projets bien en rond dans ma tête (un an ailleurs ? a shanghai ? au japon ! a barcelone ? a new york !!) et de me faire chambrer par mes potes établis aux 4 coins du monde : "Ben, tant que vous n'avez pas de gamins, profitez-en !!! Foncez !!!!"

Oui, mais comme vous l'avez remarqué, il y a un "Tant que vous n'avez pas d'enfants...". Eh oui, femme mariée je suis. Mon petit égo bien remonté parfois ne doit pas oublier que le Chéri est aussi dans la place.

Alors je ronge mon frein. Je me résonne.
Je regrette. De ne pas avoir accepté il y a 5 ans une expérience à l'internationnal dans mon école de commerce - poufina que je suis, j'avais opté pour l'option Luxe. Les regrets sont vraiment des sentiments pourris. Oust !

Résultat : je procrastinne au bureau pour tout, depuis 2 jours.

Ca vous arrive aussi à vous ces énormes envies de repartir de 0, ailleurs ?
(Pour ma part, en gardant le Chéri à mes côtés bien sûr. Mais si on s'achetait chacun un petit vélo, ça serait bien...)

Illustration : Monsieur Z

Posté par shiraz75 à 19:17 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


Commentaires sur C'est grave Docteur ?

    Shiraz..;ne pas se prendre la tête..sur des SI J'AVAIS FAIT...ça bouffe les nerfs pour rien...Pendant des années j'ai voulu être journaliste ( plus particulièrement correspondante de guerre..je suis dingue...) mais vu le monde de la presse aujourd'hui je n'ai plus aucun regret..

    Quant à tes amis ils ont raison il faut mieux en profiter tant que tu n'as pas fait d'enfant...après c'est la galère...tu te bloques pour rien...tu es jeune donc profites en...

    signé la vieille de 34 ans maman de 2 enfants qui revent de demissionner de son job...

    Posté par hossegor, mardi 31 juillet 2007 à 23:17 | | Répondre
  • Le changement, j'en ai sans cesse envie. J'ai des fourmis dans les pieds, j'aime bouger et voir de nouvelles contrées (oh que c'est beau).

    Certes je ne suis pas mariée, je suis bien trop jeune pour l'être (je m'approche plus des 20 que de 30 ^^) donc je ne peux pas me comparer à toi.

    Mais je pense que si tu as envie alors fait le. Maintenant. Pas plus tard sinon ce sera déjà trop tard. Sinon tu vas regretter. Et le sentiment de regret est bien pire que le doute tu as en ce moemnt.

    Sinon quelle école de commerce tu as fait ?

    Bisou et repose toi bien, la nuit porte conseil

    Posté par Joce, mercredi 1 août 2007 à 00:17 | | Répondre
  • Ah oui, si tu pars en Asie ou aux Etats-Unis, je viens avec toi

    Posté par Joce, mercredi 1 août 2007 à 00:19 | | Répondre
  • Oh la la, ça s'appelle une crise existentielle, ça !

    Les remèdes:

    1/ partir (loin ou pas) avec ton chéri, en vacances ou en week end ou autre, mais partir. Quitter Paris. Ca marche dans 100% des cas avec moi en tous cas. ET c'ets pas mal pour se retrouver en couple aussi (d'une pierre deux coups, zou !)

    2/ Deuxième remède: subir un mariage en Bourgogne profonde. Après tu trouves que ta vie est carrément exotique et délirante.

    Et en ce qui concerne les gamins, c'est une fausse idée, je vois toutes les semaines des personnes qui décident/ont décidé de partir avec leurs mômes en bandoulière. Et ne le regrettent pas.

    Ca me manque aussi beaucoup, le baroudage, après avoir fait Moscou-Londres-Boston, mais je compense par d'autres choses: les copines, l'Homme, et de petits voyages sympas quand je suis trop frustrée

    Bises !

    La Belette

    Posté par La Belette, mercredi 1 août 2007 à 11:43 | | Répondre
  • Le problème, c'est qu'on est en 2007, et plus personne ne peut dire qu'à partir de 35 ans ou de deux enfants s'expatrier n'est plus possible.

    Ceux qui ont bossé abroad savent que les multinationales cherchent de plus en plus des seniors, donc plus âgés ou avec enfants. Il vaut mieux se construire une carrière avant et la revendre à l'étranger après.


    http://peoplespotting.over-blog.fr/

    Posté par elsa poppin', mercredi 1 août 2007 à 13:16 | | Répondre
  • Avec mon amoureux on a envie de partir (c'est déja ça d'être d'accord sur le fait d'aller vivre ailleurs). Le souci c'est que l'on est pas d'accord sur la destination. Un départ pour une autre ville c'est quelque chose qui donne envie mais qui fait peur aussi. A méditer..

    Posté par Cily, mercredi 1 août 2007 à 14:24 | | Répondre
  • l'envie de partir, oui je connais, de mission humanitaire en afrique à apprendre du surf en australie, des envies qui reviennent d'une manière chronique mais toujours aussi imprévisible! je ne suis pas encore mariée, pas d 'enfants non plus, je crois que tes amis ont raison, c'est un peu plus dur dans ce cas mais pas impossible! pour le moment commence par bien réfléchir sur ce que tu voudrais faire et si tu tiens à partir pour travailler ailleurs pour un certain moment, il vaut mieux en parler avec ton chéri, vous trouverez certainement un compromis à deux

    Posté par BorderLine, mercredi 1 août 2007 à 18:03 | | Répondre
  • non, je ne pense pas que ce soit grave, ca me parait meme naturel et sain (enfin j'espère car ce type de question me turlupine plus ou moins régulièrement): et si je changeais de boulot? et si j'acceptais cette promo mais si je l'accepte, je dois repousser les plans bébés etc...
    A 30 ans, il est normal de se poser ces questions?
    Ton Chéri est lui aussi en phase d'introspection?

    Posté par phine, mercredi 1 août 2007 à 18:37 | | Répondre
  • J'ai bientôt 26 ans, ne trouvant pas de boulot fixe, je veux m'expatrier aux USA,je pense que ca sera une expérience tres enrichissante, comme toi jme suis maudite de ne pas avoir fait erasmus pendant mes études.
    Ca fait dix ans que je veux partir de france, et cest mon rêve donc je vais économiser et hop!
    Vaut mieux avec des remords que des regrets

    Posté par cyann, jeudi 2 août 2007 à 00:43 | | Répondre
  • J'ai parfois ce genre d'envie aussi. Je regrette de n'avoir jamais fait d'études ou de stages à l'étranger. Ca me revient donc régulièrement dans les tripes quand je commence à m'ennuyer. Sauf que, je sais que mon homme qui a la tête bien calée sur ses épaules et aucune envie de bouger ne tentera jamais pareille aventure. Si vous êtes tous les deux sur la même longueur d'ondes à ce sujet, foncez. Sinon...

    Posté par pimousse, jeudi 2 août 2007 à 22:34 | | Répondre
  • J'ai parfois ce genre d'envie aussi. Je regrette de n'avoir jamais fait d'études ou de stages à l'étranger. Ca me revient donc régulièrement dans les tripes quand je commence à m'ennuyer. Sauf que, je sais que mon homme qui a la tête bien calée sur ses épaules et aucune envie de bouger ne tentera jamais pareille aventure. Si vous êtes tous les deux sur la même longueur d'ondes à ce sujet, foncez. Sinon...

    Posté par pimousse, jeudi 2 août 2007 à 22:44 | | Répondre
  • @Hossegor : j'ai chassé les regrets...reste peut etre encore un peu de mélancolie.

    @Joce : la nuit m'a porté conseil, je suis un peu moins remontée même si mon envie d'ailleurs est toujours présente. Pour info (et pour ne pas que ce cher google me fasse remonter dans ses stats de recherche je vais parler par code), j'ai fait une école parisienne en 3 lettres après ma prépa.

    @Belette : ah toujours là quand il le faut, toi. On en reparle demain

    @Elsa : loin de moi l'idée de dire qu'avec des enfants, les carrieres internationales ne sont possibles. Juste que cela demande une logistique un peu plus, disons, complexe.
    C'est surtout le chéri qui n'a pas trop envie d'etre expat' pour le moment.

    @Cily : moi il me reste le Chéri a convaincre. Pour la peur liée au départ et à l'inconnu, je suis plutot pour trouver ça stimulant.

    @Borderline : pour le compromis, ca serait plutot londres que tokyo...mais je pense qu'il y aura encore de tres nombreuses soirées animées avant d arriver à quoi que ce soit lol

    @phine : de toute maniere, toute décision entaîne irrémédiablement des consequences. J essaie de bien équilibrer mes 2 vies perso et pro. Le Chéri est quasi pret a etre papa, je suis encore bien loin de ca.

    @cyann : "maudite" c'est un peu fort lol. D'accord avec toi pour parler plutot de remords que de regrets - même si j'ai appris qu'on avait toujours le choix. On peut toujours, a tout age, aller au bout de ses projets.
    Mon plus proche exemple, ma mère : sciences po à 50 ans.

    Posté par Shiraz, jeudi 2 août 2007 à 22:57 | | Répondre
  • @Hossegor : j'ai chassé les regrets...reste peut etre encore un peu de mélancolie.

    @Joce : la nuit m'a porté conseil, je suis un peu moins remontée même si mon envie d'ailleurs est toujours présente. Pour info (et pour ne pas que ce cher google me fasse remonter dans ses stats de recherche je vais parler par code), j'ai fait une école parisienne en 3 lettres après ma prépa.

    @Belette : ah toujours là quand il le faut, toi. On en reparle demain

    @Elsa : loin de moi l'idée de dire qu'avec des enfants, les carrieres internationales ne sont possibles. Juste que cela demande une logistique un peu plus, disons, complexe.
    C'est surtout le chéri qui n'a pas trop envie d'etre expat' pour le moment.

    @Cily : moi il me reste le Chéri a convaincre. Pour la peur liée au départ et à l'inconnu, je suis plutot pour trouver ça stimulant.

    @Borderline : pour le compromis, ca serait plutot londres que tokyo...mais je pense qu'il y aura encore de tres nombreuses soirées animées avant d arriver à quoi que ce soit lol

    @phine : de toute maniere, toute décision entaîne irrémédiablement des consequences. J essaie de bien équilibrer mes 2 vies perso et pro. Le Chéri est quasi pret a etre papa, je suis encore bien loin de ca.

    @cyann : "maudite" c'est un peu fort lol. D'accord avec toi pour parler plutot de remords que de regrets - même si j'ai appris qu'on avait toujours le choix. On peut toujours, a tout age, aller au bout de ses projets.
    Mon plus proche exemple, ma mère : sciences po à 50 ans.

    Posté par Shiraz, jeudi 2 août 2007 à 22:57 | | Répondre
  • Moi aussi

    Moi aussi, je suis "hanté" dirais-je par ces envies qui reviennent régulièrement.

    Mon envie : prendre un sac à dos et fait un tour du monde. Connaître le monde.

    Je crois que je vais le faire. On peut le faire. On a la chance d'avoir une situation qui nous permet de le faire. On n'est pas dans la grande misère, on a de la famille qui nous permettra de nous aider pour redémarrer si ça capote.

    Posté par Valentin, vendredi 14 septembre 2007 à 16:44 | | Répondre
Nouveau commentaire