vendredi 7 juillet 2006

De la politesse au bureau (ou de l’art de respecter autrui)

mug

Ceci est un billet « ras le bol », je vous préviens tout de suite

Je m’explique.

Ce matin, j’arrive tranquillement au bureau vers 9h.

Petit tour dans le coin cuisine pour aller chercher mon mug perso.Dans ma boite, c’est une règle : tout le monde a son mug perso.

Le mien est un mug publicitaire contre les douleurs d’estomac. Un dragon se fait terrasser par l’épée d’un mec en slip (une allégorie du combat de Saint Michel version Reflux Gastro-Oesophagien)

Mug d’amour remplace celui qui vantait les mérites d’une crème anti-hémorroïdaire…Dommage qu’il n’ait pas survécu celui-là. Il était décoré par une belle paire de fesse de statut grecque….

Bref, je me dirige vers la cuisine pour préparer et savourer mon premier thé vert de la journée (indispensable dans un régime pré-plage digne de ce nom).

Et là, que vois-je ??????

Mon mug n’est pas à sa place sur l’égouttoir.

Mon mug est sale et laissé à l’abandon dans l’évier avec quelques reliefs de café au fond….

QUOI ????!!!!

Tout ça pour parler de la politesse au bureau. Comment survivre à toutes les petites impolitesses du quotidien, telles que :

-         aller au toilette et se rendre compte que le précédent occupant n’a laissé qu’une feuille de papier toilette / n’a pas nettoyé derrière lui.

-         acheter du miel pour parfumer son thé, et le retrouver entre les mains de l’assistante de Monsieur Boss :

« Ben oui, tu comprends, Madame Machin qui a une réunion ce matin avec Big Boss préfère le miel (soit dit en passant de marque Albert Menès, ndlr ) aux sucrettes. ».

Je précise – mais je pense que toute parisienne qui se respecte comprendra ma douleur – qu’Albert Menès est une marque de produits fins, en vente entre autre chez Franprix. Chez Monsieur Menès, le pot de 250g de miel coûte10 eurs (j'exagère à peine).

-         passer à la photocopieuse et se rendre compte qu’il n’y a plus de papier (encore une histoire de rupture de stock…)

-         se rendre compte du vol de sa propre paire de ciseaux / de son scotch / de ses stylos et autres « il s’appelle revient »…

-         Etc, etc …

Un peu de politesse et de respect !!!!! Merde !!!! (euh ...pardon)

Je n’ai pas trouvé le coupable pour l’illégale utilisation de mon Mug. Mais j’ai savouré une petite victoire.

Intriguée par un petit bout de papier rosâtre qui dépassait de la machine à café, j’ai soulevé le capot …

Du café PQ !!!!

Le café PQ c’est du café fait pendant les jours sans filtres Melita.

Dans ce cas là, l’assistante de Boss (qui est soit dit en passant chargée des commandes de fournitures en tout genre et qui ne boit jamais de café) substitue au filtre quelques feuilles de papier toilette…

Mon voleur de Mug ne s’en est pas rendu compte …

Tu voulais absolument du café dans mon Mug ???…et bien tu l’as eu !

Posté par shiraz75 à 15:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur De la politesse au bureau (ou de l’art de respecter autrui)

    Y'a pire !

    Voilà un vrai sujet, étonnant qu'il n'y ai pas plus de commentaire, car moi - malgré mon âge avancé - j'évolue pour la première fois dans une société normale de chez normale (pas une comme j'avais jusqu'ici où on étaient tous collègues et amis) et j'halucine quand je vois ce qui s'y passe : mon café, mon lait, mon sucre est régulièrement non seulement spolié mais carrément vidé sans vergigne, les stylos (les bics tout cons) ne restent pas plus de 24 heures sur votre bureau si vous n'y collez pas votre nom... et le ponpon : une boîte de chocolat a été vidée par un malotru qui a RECOLE LE CELOPHANE autour !

    Posté par Juliette, samedi 8 juillet 2006 à 00:14 | | Répondre
  • je découvre ton blog via ton commentaire chez Hélène. Bien sympa ma foi !
    Pour le manque de politesse au bureau, certains de mes collègues ont la palme : WC réservés aux femmes, utilisés régulièrement par les hommes qui laissent bien sur des traces de leur passage (un quelconque besoin de marquer leur territoire sans doute), voire des mégots de cigarette...
    Classe quand tu nous tiens...

    Posté par missb, mercredi 12 juillet 2006 à 16:30 | | Répondre
  • Oulala, moi, au bureau, j'amène pas des choses cher ! Ou alors, je met sous clef.
    Chez moi aussi, missb, les hommes utilisent les toilettes femme. Je n'ai jamais compris pourquoi.

    Posté par poupou, jeudi 13 juillet 2006 à 19:35 | | Répondre
Nouveau commentaire